• LE SEXISME EN POLITIQUE (envers les femmes)

    En cette fête du travail 2015, j'ai décidé de traiter un sujet qui ne s'avère peu parlant pour l'ensemble de la population. En effet, je vais évoquer ici un univers qui semble bizarrement, différent du nôtre. Le monde politique. Ce thème sera expliqué selon divers témoignages, parce que je parle aujourd'hui du sexisme en politique. Même si dans notre petit monde modeste, nous pouvons nous aussi  vivre ce genre d'incident.

    Je n'exprimerais en aucun cas mes opinions politiques car j'estime qu'en tant que blogueuse, je ne dois influencer personne, chacun est libre de ses convictions. Je pense aussi qu'il sera toujours préférable de se construire son propre avis. Que je sois d'accord ou non avec les politiques cités dans cet article, je pars du principe qu'une femme est une personne à part entière et une citoyenne qui participe à la vie quotidienne et a le droit de contribuer à son épanouissement et même en politique. Apparemment, le sexe féminin n'est pas le bienvenu en politique. Je ne suis pas féministe mais je suis profondément interpelée par ce manque de respect évident. Nous avons tous et toutes notre place et n demeurons pas plus stupides ni plus intelligentes qu'un homme. J'estime, que l'on peut tous et toutes apporter quelque chose à la société et qu'il est préférable d'avoir différents points de vues.

    Je me suis également posée la question ,si c'était une stratégie ou non. Afin d'éviter de se justifier et peut-être une façon de détourner l'attention. Mais en toute honnêteté, le sexe opposé le fait aussi. Une stratégie à méditer chez les deux sexes parce que peut-être que certaines femmes s'en servent également on ne sait pas comme on dit "tout est relatif" ! Voici un premier exemple : Ici, c'est Poutine qui tente de répondre à Hillary Clinton, présager à la succession de Barack Obama. Au lieu de cela, monsieur Vladimir Poutine stipule le manque de subtilité dans les déclarations de Mme Clinton et ajoute le fait "qu'il n'est préférable de ne pas débattre avec une femme".

    Un manque de crédibilité paraît évident lorsqu'il s'agit du sexe féminin, l'Hémicycle ferait souvent preuve d'un tel manque de respect entretenu par des actes tellement infantiles. On peut le constater lorsque l'en octobre 2013, le député UMP Philippe le Ray trouble le discours de la députée écologiste Véronique Massonneau avec des gloussements de poule.  Un autre exemple qui prouve que certains de l'Assemblée nationale s'ennuient et observent les moindres gestes banales de mesdames nos députées et les interprètent de façon étonnante. Ici, il s'agit d'Hugues Foucault qui aurait observé Najat Vallaud-Belkacem, en juin 2013, mâchouiller son stylo et partager sur Twitter le fait que celle-ci "suce l'objet très érotiquement." Et alors?

    Et en juillet 2012, lorsque monsieur le député UMP des Côtes d'Armor, Marc Le Fur compare, avec finesse (ironie (ahaha)) la ministre Fleur Pellerin à "un pot de fleurs". Lors de sa déclaration, il insiste sur le fait que la ministre lui semble avoir le niveau et la capacité d'argumenter, de se défendre. " Si elle n'est pas là simplement pour les apparences et pour servir de pot de fleurs, elle doit figurer à  nos débats et venir nous rejoindre."

    Il y a aussi une phrase qui est caractérisée comme "sexiste" mais qui mitige les avis. Celle de Jean-Luc Mélenchon : " L'élection présidentielle n'est pas un concours de beauté." En parlant de Ségolène Royal. J'ignore si il y a peut-être des différends entre ces deux représentants et je ne connais pas le contexte de cette réflexion mais ce n'était pas forcément sexiste. Peut-être a-t-on le droit d'interpréter cette phrase  qui signifie certainement que la politique c'est quelque chose de sérieux et qu'il ne suffit pas de figurer au pouvoir par pur principe. L'ancienne ministre du Logement, de l'Egalité des territoires et de la Ruralité, Cécile Duflot a été huée, lorsqu'elle a porté sa fameuse robe fleurie. En juin 2012. Mesdames, j'ai le regret de vous annoncer que votre place n'est pas en politique, vous êtes destinées à mener une vie bien tranquille en vous occupant des tâches ménagères! J'extrapole! Il semblerait que Ségolène Royal serait la risée de l'Assemblée machiste. Ici, Laurent Fabius en 2007 se questionna sur " qui allait garder les enfants ". Madame Royal était à l'époque en concubinage avec l'actuel Président de la République, François Hollande (2015).  Quittons l'Europe, voici une autre réplique m'ayant particulièrement choquée, venant d'un député indien:  Babulal Gaur... Encore une fois, selon le site internet du Figaro, au départ, n'avait pas en tête une idée discriminante, il comptait même "dénoncer le viol comme un crime social". Cependant celui-ci a "échoué" son objectif en ajoutant une phrase le trahissant totalement " cela dépend des hommes et des femmes". Il persista ensuite avec "le viol, parfois c'est légitime, parfois injuste". Cette phrase fût dite une semaine après que deux jeunes filles  indiennes se soient suicidées après s'être faite violées. Pourquoi légitime? C'est selon notre "valeur" que l'on doit se faire agresser ou non?  Au XXI e siècle, je suis profondément interloquée, que l'on soit encore et toujours considérer comme des objets et qu'inconsciemment on nous autorise la parole ou non. Etre évaluer si l'on dit quelque chose d'intelligent ou non, notre méritocratie, notre valeur physique, notre comportement si l'on mérite de se faire humilier ou non. Je ferais plusieurs séries de ce type en tentant toujours d'exprimer ma révolte, faire la part des choses et surtout me baser sur des faits..


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    rosalie
    Dimanche 31 Mai 2015 à 21:32

    mademoiselle, je vous félicite pour ce sens acéré de l'analyse !!!

    2
    Dimanche 28 Juin 2015 à 20:06

    Merci beaucoup ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :